Replay – “La Réunion Lé La” – Tv Kréol – 22 mai 2019

DEFINITION

La naturopathie, de préférence la « naturo-santé », est une méthode d’hygiène de vie de toutes les parties visibles (corps physique) et invisibles (éthérique, astral, mental et spirituel) de l’Etre Humain.
Le système visible est sous l’influence de l’invisible. L’esprit pollué de pensées et de croyances, contraires aux lois de l’amour universel, rend le corps (ensemble de réactions chimiques) malade et incite chaque individu à s’autodétruire.
La maladie est un message de l’Ame qu’un dysfonctionnement de l’Etre est à changer. Elle traduit la résistance aux changements que nous propose notre système de guidance interne. C’est vouloir rester dans notre zone de confort.
La naturopathie va permettre de remettre l’Humain dans un fonctionnement naturel qui lui amène la vitalité par l’auto-guérison. La guérison appartient à l’individu et non à une entité étatique ou à des groupes privés.
La vitalité amène la santé ou permet de la conserver. Ainsi chacun peut réaliser sa transformation vers une évolution de bien être lui permettant de réaliser ses projets et sa mission de vie dans l’incarnation.
En développant son corps de lumière, l’Etre Humain va pouvoir diffuser à travers lui les énergies de l’univers pour le bien être de l’humanité.
Devenant un canal ou vortex ambulant sur terre, l’humain peut vivre des expériences de santé et de prospérité à tous les niveaux.
Un esprit sain dans un corps sain. Le corps est à l’image de l’esprit qui le façonne. L’esprit est sous l’emprise des croyances qui sont celles de nos aînées. En guérissant progressivement nos croyances acquises et limitantes, nous guérissons le corps qui est notre véhicule d’expériences dans l’incarnation.
La naturopathie répare le mal à sa source, sans avoir besoin de diagnostic ni de remèdes spécifiques. Elle permet d’agir sur le milieu humoral du corps (sang, lymphe) par des actions externes et internes.
Paul Valentin MARCHESSEAU a défendu l’idée maîtresse de l’unité morbide et celle de l’unicité thérapeutique.

LES FONDAMENTAUX

Les bases fondamentales de la naturopathie sont :
– La maladie originelle est le fait de la saturation des liquides humoraux en déchets et résidus du métabolisme qui constitue le terrain,
– La naissance des maladies est due :
*A la nature des toxines (colles et cristaux),
* Au milieu organique de stagnation de ces métabolites qui restent au niveau du sang ou de la lymphe,
* Au tempérament et aux comportements du sujet,
* Au mode pensées fonction du système de croyances et des états émotionnels. Un état de bien être éliminent facilement les toxines, alors que les stress les ralentissent ou les bloquent,
* A la force vitale neuro-glandulaire qui donnent des maladies centrifuges aigües du sur vital ou centripètes chroniques du sous vital.
– L’unité des moyens. A mal unique, soin unique. La prévention et le traitement relèvent des mêmes moyens (pas de différence entre le malade et le bien portant). Toutes les maladies relèvent de la même méthode.
La philosophie de la naturopathie est le vitalisme, et la science est l’humorisme. La spécificité de l’Etre humain l’amène à vivre dans un environnement spécifique.
La naturopathie est avant tout une méthode de l’élimination visible et invisible par des agents naturels.

PROCESSUS D’AUTO-GUERISON

Pour bien comprendre les processus d’auto-guérison, la connaissance de la physiologie et de l’anatomie, des mécanismes psychologiques et énergétiques sont essentiels.
La méthode d’auto-guérison en naturopathie consiste à :
– aborder une réforme de comportement alimentaire, car tout ce qui entre a un impact sur l’organisme humain,
– entreprendre la détoxination des liquides tels que sang, lymphe, liquide extra-cellulaire et liquide intra-cellulaire. Aider l’organisme à éliminer toutes les toxines accumulées pendant des années et qui freinent son fonctionnement optimum,
– prendre en compte les méthodes de revitalisation,
– comprendre l’histoire familliale en vue de se découvrir et changer pour une meilleure vie. Guérir c’est guérir les croyances de nos ainés qui vit en nous,
– entreprendre des projets de vie qui sont motivantes.